Skip to content

Voici ici le premier conte du fameux livre Textes en patois recueillis en Lorraine de Zéliqzon et Thiriot, mais la première partie seulement. Je l'ai sectionné en deux, car elle serait trop longue à raconter à l'oral. Voici la première partie, où un espiègle roule le diable dans la farine. Dans la deuxième, le diable essayera de prendre sa revanche...

I-n-èveut eune fwos i-n-ome qu'ateūt si malin, que pèhhonne ne poveūt wégneu èva li.
Il y avait une fois un homme qui était si malin, que personne ne pouvait gagner (contre) lui.

I s'hoūyeūt Chan l'espiḗgue.
Il s'appelait Jean l'espiègle.

Eune bḗle jonāye, lo diāle ōy pāleu d'li, qu' 'lateūt si malin, si malin,
Une belle journée, le diable entend parler de lui, qu'il était si malin, si malin,

èt que pèhhonne ne poveūt wḗgneu èva li.
et que personne ne pouvait gagner contre lui.

Lo val que dit :
Le voilà qui dit :

"Pèç'que 'l at si malin, j'allans i pow veūr si i wḗgn'rè èva meu come èva lés-autes, l'espiègue lè",
"Puisqu'il est si malin, je vais un peu voir s'il gagnera avec moi comme avec les autres, l'espiègle-là",

Lire la suite..

Voici une version du vaillant petit tailleur en patois lorrain. Ici, je rends à César ce qui appartient à César : ce n'est pas moi qui ai retranscrit le texte, c'est l'auteur du blog À la découverte des patois lorrain. Si la langue lorraine vous intéresse, allez jeter un œil à ce site, c'est une mine d'informations fournie et précise.

Le vaillant petit tailleur de Grimm,
illustré par Arthur Rackham.
La version présentée ici n'est
pas du tout la même histoire.

Pour en revenir à notre texte du tailleur, j'ai en plus intercalé la traduction française avec le texte en patois pour mieux le rendre à l'oral, et le voilà, prêt à être raconté :

I n’y èveût eune fwès in teilleûr... Il était une fois un tailleur...

Lire la suite..

J'ai raconté Lè biquète èt sés boquîns à trois groupes de personnes âgées, et j'ai à chaque fois rencontré un franc succès ! C'est décidé, les contes lorrains reviendront régulièrement dans nos animations auprès des maisons de retraite et de rééducation. Alors je vais continuer à vous retranscrire des histoires en patois lorrain, en espérant qu'elles vous servent à vous aussi. Voici : lo diāle èt l'merchau / le diable et le maréchal-ferrant.

Image de la photographe Danièle Nguyen Duc Long,
latribudanaximandre.com
Lire la suite..