Aller au contenu

Pas si facile pour cette petite famille de se fondre dans la sérieuse Angleterre lorsqu'on a des gènes de hyène rieuse... L'idée avait du potentiel, mais le résultat est bien loin de l'hilarité annoncée par la 4e de couverture.

🙁

Fred et Amélia, deux respectables citoyens britanniques, sont en fait des hyènes s'efforçant de s'intégrer dans la ville de Teddington. Ils ont deux enfants, Zack et Zoé, nés en Angleterre, et qui n'ont jamais vu l'Afrique. Et ce n'est pas si facile pour cette petite famille de se fondre dans la sérieuse Angleterre lorsqu'on a des gènes de hyène rieuse...

Mais plutôt que réfréner leurs instincts, les parents font connaître leur terre natale à leurs petits en les emmenant au zoo. S'ensuit le sauvetage du Tony, un vieil animal promis à l'anesthésie par les vétérinaires. Tout cela en trompant la vigilance de M. Mc Pafûte, leur voisin aussi curieux et méfiant qu'un concierge.

L'idée avait du potentiel, mais le résultat est bien loin de l'hilarité annoncée par la 4e de couverture. La narration est lente et très descriptive, le texte entrecoupé par des blagues illustrées du niveau des emballages Carambar (pour qui le père travaille, naturellement). Et en même temps, l'histoire se passe trop facilement. Les personnages prennent peu de risques et suivent une intrigue sans surprise. 250 pages sans trop de suspens c'est peut-être un peu dur pour un lecteur de 8 ans. Bref, pas assez drôle, et pas assez sérieux.

 

CLARY, Julian ; ROBERTS, David. Les Zarnak. abc melody, 2016. 258 p. ISBN 978-2-36836-069-9

Une bande dessinée de qualité, qui nous immerge dans les conditions de l'époque. Di Giorgio qui nous fait réaliser que la découverte du Groënland ne s'est pas faite aussi facilement qu'une ligne de texte dans un dictionnaire !

🙂

Nous voici vers l'an 1 000. Érik est un jeune et noble vicking norvégien, promis à un bel avenir. Il possède des terres, commande des hommes, et plaît aux femmes. Mais il a le sang chaud, et traite d'une façon radicale avec ceux qui le jalousent... Rapidement, il est jugé pour meurtre. Le conseil adopte une sentence irrévocable : le bannissement. Lui, sa femme et ses hommes doivent prendre la mer, et ne pourront revenir qu'au bout de trois années.

Une bande dessinée de qualité, qui nous immerge dans les conditions de l'époque. Di Giorgio nous fait réaliser que la découverte du Groënland ne s'est pas faite aussi facilement qu'une ligne de texte dans un dictionnaire ! Chapeau aussi à Laurent Sieurac et Lorenzo Pieri : les postures des personnages sont parfois un peu maladroites, mais les paysages et les couleurs sont magnifiques, dignes d'un livre d'Histoire.

Un bémol tout de même. Dites donc, tous les trois, vous déshabillez bien vite les islandaises. Une case, et pfuit, à poil ! C'est très vendeur, mais je n'achèterais pas votre BD pour un CDI de collège. Pour un ouvrage si beau et si documenté, c'est vraiment dommage.

DI GIORGIO Jean-François. Érik le rouge. Soleil,2013 & 2014. (2 volumes). ISBN 978-2-302-04332-9

Les univers de l'école et de la maison apparaissent dans leur quotidien à travers des anecdotes qui parlent aux enfants. Et ils peuvent y comprendre deux expériences...

🙂

Violette est une petite fille qui a du caractère. On commence à se moquer d'elle à la cour de récré ? Elle inverse la situation, et invente tout pour se faire admirer ! Oh, elle  tient très bien son rôle, elle a du bagou. Mais bien sûr, ses camarades vont très vite se rendre compte que son mensonge ne tient pas debout.

Aussi n'allez pas vous fourvoyer, il ne s'agit pas d'une éloge aux papas. (À éviter  si c'est à utiliser pour la fête des pères, ce serait hors-sujet).

C'est un bon livre. Il ne m'a pas du tout plu personnellement dans son écriture, mais tout y est pour toucher les enfants. Les univers de l'école et de la maison apparaissent dans leur quotidien à travers des anecdotes qui leur parlent (le chat, le garçon du fond de la classe trop craquant, la classe divisée en deux bandes : les moins-K-rien et les paKomléZôtres...). Et ils peuvent y comprendre deux expériences : commencer à distinguer ce qui est crédible de ce qui ne l'est pas, et comment s'identifier dans des groupes (s'intégrer ou s'en démarquer ?).

ROUMIGUIÈRE, Cécile ; CHAIX, Carole. Mon père est un prince. A pas de loup, 2017. 46 p. ISBN 978-2-930787-28-2

Mal-aimée par sa mère, inexistante à l'école, Gloria n'a qu'une ambition : devenir actrice pour être enfin reconnue. Elle est prête à tout pour y parvenir : sortir avec son prof de théâtre, donner son enfant en toute illégalité, se rendre seule à Hollywood et y passer des auditions à un rythme effréné. Mais au bout de 4 ans...

😀

Mal-aimée par sa mère, inexistante à l'école, Gloria n'a qu'une ambition : devenir actrice pour être enfin reconnue. Elle est prête à tout pour y parvenir : sortir avec son prof de théâtre, donner son enfant en toute illégalité, se rendre seule à Hollywood et y passer des auditions à un rythme effréné.
Mais au bout de 4 ans, elle se rend bien compte que la machine à rêve n'est qu'une machine à vent. Alors elle est prête à tout pour en sortir avec panache, et se faire reconnaître d'une autre façon...

Gloria est un personnage affirmé, extraverti, et maître dans l'art de se faire passer pour une autre. L'auteure nous fait sortir des chemins battus : on suit son héroïne sur plusieurs étapes de sa vie (pas seulement l'enfance, ou l'adolescence. Non, une bonne tranche de vie !), elle exprime des réactions vives sans trop les expliquer. Tout cela peut semer les lecteurs aux petites habitudes et les pousser à abandonner, mais les tenaces plus tenaces ne seront pas déçus. Gloria nous entraîne à sa suite dans des expériences inattendues : une traversée des USA en camping-car, des confidences à une vieille tenancière d'hôtel décrépi, et surtout, le kidnapping de son propre garçon !

 

POUCHAIN, Martine. Gloria. Sarbacane, 2017. 267 p. ISBN 978-2-84865-939-8

Armand et Leïla s'aiment. Ils sont tous les deux étudiants aux Sciences Po. Mais lui est issu d'une famille politisée, et elle... a un frère radicalisé revenu du Yémen. Étude du Coran, coupure des communications, interdiction de sortie ! Seule solution pour Armand : aller visiter Leïla... en tchador.

😀

Armand et Leïla s'aiment. Ils sont tous les deux étudiants aux Sciences Po. Mais lui est issu d'une famille politisée, et elle... a un frère radicalisé revenu du Yémen. Étude du Coran, coupure des communications, interdiction de sortie !
Seule solution pour Armand : aller visiter Leïla... en tchador.

Et c'est fou toutes les situations cocasses que l'on peut inventer avec ce motif ! Quiproquos, courses-poursuites, retournements : Sou Abadi utilise toutes les ficelles du Vaudeville, et parvient à coudre un scénario de haute couture. Le but : tourner les extrémismes comme les préjugés en dérision, pour un retour au dialogue. Accrochez-vous, ça décape !

 

ABADI Sou, réalisatrice ; MOATI Félix, LEBGHILL William, acteurs. Cherchez la femme. Mars films, 2017. (1h28).