Aller au contenu

Ella, la mère d'Alice, disparut. Kidnappée par "eux", par l'"Hinterland". Alors, pour la retrouver, Alice se fit ce que sa mère lui avait formellement interdit : se mettre en contact avec un fan, et se renseigner sur le livre d'Althea Prosperine.

😀

https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/51A5G8AKFGL._SX335_BO1,204,203,200_.jpg

Alice est une américaine comme les autres. Elle a 16 ans, et vit à New York. Enfin, avant, elle habitait l'Utah. Et encore avant, le Nebraska. Et avant encore... Bref, elle et sa mère déménagent dès que "la poisse" réapparaît. La poisse, c'est lorsqu'un homme lui dépose un peigne. C'est lorsqu'une femme monte dans le même bus qu'elles, et se met à tracer une spirale au-dessus de sa tête. Lorsqu'un corbeau se met à rôder près de leurs fenêtres. Alors, il est temps de repartir, avant que le pire n'arrive.

Rien d'autre à signaler ? Non. Si ce n'est sa grand-mère, Althea Prosperine. Elle écrivit un livre dans sa jeunesse. Un livre de contes de fées. De fées maudites et de princesses vendues. De contes noirs et amers. Un livre à succès qui fit couler beaucoup d'encre. Quelques années plus tard, Althea disparut. Et le livre aussi : il ne reste que de rares exemplaires, recherchés par de nombreux illuminés.

Rien d'autre à signaler. Jusqu'au jour où Ella, la mère d'Alice, disparut également. Kidnappée par "eux", par l'"Hinterland". Alors, pour la retrouver, Alice fit ce que sa mère lui avait formellement interdit : se mettre en contact avec un fan, et se renseigner sur le livre d'Althea Prosperine.

Lire la suite

Une fable simple et imagée qui s’adresse à tous.

Dans le village aux mille roses, un jardinier magicien est capable de créer des fleurs magnifiques. Et la fleur préférée du chef du village, c’est la rose noire. Il l’aime tellement, qu’il fait déraciner tous les autres rosiers. Et lorsque le jardinier réussit à créer un rosier aux fleurs multicolores qui repoussent, le chef ordonne d’arracher toutes les roses. Les habitants réagissent.

http://philippe-nessmann.fr/wp-content/uploads/2016/10/Capture-1-237x300.gif

Philippe Nessmann a créé ce conte suite aux attentats du 13 novembre 2015. Il nous livre un espoir dans la création et l’ambition, dans la diversité et la solidarité, dans l’indignation et la défense des valeurs humaines. Une fable simple et imagée qui s’adresse à tous.

 

NESSMANN, Philippe. Le village aux mille roses. Éd. Flammarion jeunesse. 48 p. ISBN 9782081391826

Clavel ne nous montre pas un Noël tout rose... Il évoque des thèmes tels la traite des noirs, la lutte des classe, l'isolement rural ou l'exclusion.

😀

Vous recherchez des contes de Noël pour tout public ? Ni mièvres, ni religieux, ni marketing ? Voici les histoires de Noël de Bernard Clavel, auteur jurassien.

Lire la suite