Aller au contenu

Pas si facile pour cette petite famille de se fondre dans la sérieuse Angleterre lorsqu'on a des gènes de hyène rieuse... L'idée avait du potentiel, mais le résultat est bien loin de l'hilarité annoncée par la 4e de couverture.

🙁

Fred et Amélia, deux respectables citoyens britanniques, sont en fait des hyènes s'efforçant de s'intégrer dans la ville de Teddington. Ils ont deux enfants, Zack et Zoé, nés en Angleterre, et qui n'ont jamais vu l'Afrique. Et ce n'est pas si facile pour cette petite famille de se fondre dans la sérieuse Angleterre lorsqu'on a des gènes de hyène rieuse...

Mais plutôt que réfréner leurs instincts, les parents font connaître leur terre natale à leurs petits en les emmenant au zoo. S'ensuit le sauvetage du Tony, un vieil animal promis à l'anesthésie par les vétérinaires. Tout cela en trompant la vigilance de M. Mc Pafûte, leur voisin aussi curieux et méfiant qu'un concierge.

L'idée avait du potentiel, mais le résultat est bien loin de l'hilarité annoncée par la 4e de couverture. La narration est lente et très descriptive, le texte entrecoupé par des blagues illustrées du niveau des emballages Carambar (pour qui le père travaille, naturellement). Et en même temps, l'histoire se passe trop facilement. Les personnages prennent peu de risques et suivent une intrigue sans surprise. 250 pages sans trop de suspens c'est peut-être un peu dur pour un lecteur de 8 ans. Bref, pas assez drôle, et pas assez sérieux.

 

CLARY, Julian ; ROBERTS, David. Les Zarnak. abc melody, 2016. 258 p. ISBN 978-2-36836-069-9

Une bande dessinée de qualité, qui nous immerge dans les conditions de l'époque. Di Giorgio qui nous fait réaliser que la découverte du Groënland ne s'est pas faite aussi facilement qu'une ligne de texte dans un dictionnaire !

🙂

Nous voici vers l'an 1 000. Érik est un jeune et noble vicking norvégien, promis à un bel avenir. Il possède des terres, commande des hommes, et plaît aux femmes. Mais il a le sang chaud, et traite d'une façon radicale avec ceux qui le jalousent... Rapidement, il est jugé pour meurtre. Le conseil adopte une sentence irrévocable : le bannissement. Lui, sa femme et ses hommes doivent prendre la mer, et ne pourront revenir qu'au bout de trois années.

Une bande dessinée de qualité, qui nous immerge dans les conditions de l'époque. Di Giorgio nous fait réaliser que la découverte du Groënland ne s'est pas faite aussi facilement qu'une ligne de texte dans un dictionnaire ! Chapeau aussi à Laurent Sieurac et Lorenzo Pieri : les postures des personnages sont parfois un peu maladroites, mais les paysages et les couleurs sont magnifiques, dignes d'un livre d'Histoire.

Un bémol tout de même. Dites donc, tous les trois, vous déshabillez bien vite les islandaises. Une case, et pfuit, à poil ! C'est très vendeur, mais je n'achèterais pas votre BD pour un CDI de collège. Pour un ouvrage si beau et si documenté, c'est vraiment dommage.

DI GIORGIO Jean-François. Érik le rouge. Soleil,2013 & 2014. (2 volumes). ISBN 978-2-302-04332-9