Aller au contenu

Jang s’intéresse à la littérature. Il pense à devenir copiste à son tour. Mais peu à peu, il se rend compte des dangers de la diffusion d’opinions différentes du gouvernement…

🙂

Corée, XVIIIe siècle. Le petit Jang vit seul avec son père, copiste. Un métier pénible, à l’époque : rester agenouillé toute la journée, jusque tard le soir. Un jour, Jang le voit revenir à la maison roué de coups. Il assiste à sa mort et devient orphelin, alors qu’il n’a que 8 ans.

Le libraire le prend sous son aile et en fait son commis. Et, au fil de ses distributions, Jang s’intéresse à la littérature. Il pense à devenir copiste à son tour. Mais peu à peu, il se rend compte des dangers de la diffusion d’opinions différentes du gouvernement…

Lire la suite

Mais Wadjda est une adolescente pleine de ressources. Elle a vu un vélo dans un magasin de jouets, et elle fera tout pour en faire. Et lorsqu’elle apprend que le prix du concours de lecture du Coran est de 1000 dinars...

😀

Vous aimez faire du vélo ? Profitez-en ! En Arabie Saoudite, la moitié de la population ne peut pas en faire. En effet, les femmes n’ont pas le droit de se montrer en public, ou de voyager seules sans l’autorisation d’un tuteur masculin. Alors une femme qui ferait du vélo, cela paraît aussi ridicule et insensé qu’un éléphant qui voudrait apprendre à voler.

Mais Wadjda est une adolescente pleine de ressources. Elle a vu un vélo dans un magasin de jouets, et elle fera tout pour en faire. Et lorsqu’elle apprend que le prix du concours de lecture du Coran est de 1000 dinars, elle qui a horreur des cours de religion, elle n’hésite pas une seule seconde ! Toutefois, ce ne sera pas aux hommes qu’elle aura à faire, mais bien aux femmes : Mme Hessa, la directrice de son école, et sa propre mère…

Lire la suite