Aller au contenu

Comment se reconstruire après un traumatisme? Shingeji, charpentier, vient de perdre ses parents et doit reprendre l'entreprise familiale en difficulté. Ritsu vient de perdre sa mère et a besoin d'un travail. Un orphelinat a brûlé et cinq enfants se retrouvent sans toit.

De quoi a-t-on le plus besoin, qu'est-ce qui motive nos actions? Brusquement réunis par leurs tragédies respectives, les personnages principaux se retrouvent à exister ensemble et à confronter leur vision du monde afin de peut-être enfin commencer à vivre. Et, pourquoi pas, d'être heureux?

En quatre tomes, Mochizuki décrit de façon simple les difficultés que nous avons à exprimer nos sentiments dans l'adversité. Les nombreux conflits nous prennent à coeur et chaque personnage trouve sa place dans un récit intimement construit. Son trait précis et sans fioriture sait mettre en valeur de simples éléments du décor et les émotions des personnages. Et nous donne envie de sourire et de se dire que tout ira bien.

MOCHIZUKI Minetaro. Chiisakobe.
Tome 1 : Le Lézard noir, 2015. 200p. ISBN 9782353480791
Tome 2 : Le Lézard noir, 2016. 222p. ISBN 9782353480821
Tome 3 : Le Lézard noir, 2016. 236p. ISBN 9782353480838
Tome 4 : Le Lézard noir, 2016. 236p. ISBN 9782353480845

Idées prises à Saint-Georges-sur-Meuse

Idées prises à Saint-Georges-sur-Meuse :

Une lectrice me demandait si les boîtes à livres feraient de la concurrence aux bibliothèques. Elles sont effectivement ouvertes 7j/7, 24h/24, souvent dans un endroit agréable au soleil. Mais ne vous faites pas d'illusion, les gens vont plutôt se débarrasser de leurs fonds de placards que partager la dernière nouveauté. Pas d'ombrage donc. Mais je pense aussi que les deux sont complémentaires : une boîte à livres ne peut qu'augmenter l'envie et la pratique de la lecture. 🙂