Skip to content

J'ai raconté Lè biquète èt sés boquîns à trois groupes de personnes âgées, et j'ai à chaque fois rencontré un franc succès ! C'est décidé, les contes lorrains reviendront régulièrement dans nos animations auprès des maisons de retraite et de rééducation. Alors je vais continuer à vous retranscrire des histoires en patois lorrain, en espérant qu'elles vous servent à vous aussi. Voici : lo diāle èt l'merchau / le diable et le maréchal-ferrant.

Image de la photographe Danièle Nguyen Duc Long,
latribudanaximandre.com
Lire la suite..

La bique et ses petits. Version du conte la chèvre et de ses sept chevreaux, collecté auprès de Madame Grimard à Coin-sur-Cuvry, Lorraine, en patois.

Vous connaissez bien sûr le conte la chèvre et ses sept chevreaux ! En voici la version lorraine, collectée auprès de Madame Grimard à Coin-sur-Cuvry, en patois, suivie de sa traduction française. Eune fwès...

Lire la suite..

Tous les quatre ou cinq ans, à la fin août, les hauts-savoyards sont ASSAILLIS par des prunes particulières : les cul-pòlets. Le sol est bleu au pied des pruniers. Il en pousse tant que Carrefour se retrouve à court de confisuc ! Et lorsque des amis s'invitent et que l'un d'eux se précipite pour annoncer "j'amène le dessert !", il n'y a plus de suspense.

Les cul-pòlets (ou cul-pollets), ce sont des mini-quetsches, ben, en forme de cul de poulet. Il n'en pousse que dans la région. Sur place, les habitants ne savent plus quoi en faire. Mais à 50km de là, vous pourrez en goûter pour 3,50€ le kilo ^^