Aller au contenu

Aujourd’hui, c’est confiture de cul-pòlet

Tous les quatre ou cinq ans, à la fin août, les hauts-savoyards sont ASSAILLIS par des prunes particulières : les cul-pòlets. Le sol est bleu au pied des pruniers. Il en pousse tant que Carrefour se retrouve à court de confisuc ! Et lorsque des amis s'invitent et que l'un d'eux se précipite pour annoncer "j'amène le dessert !", il n'y a plus de suspense.

Les cul-pòlets (ou cul-pollets), ce sont des mini-quetsches, ben, en forme de cul de poulet. Il n'en pousse que dans la région. Sur place, les habitants ne savent plus quoi en faire. Mais à 50km de là, vous pourrez en goûter pour 3,50€ le kilo ^^