Aller au contenu

Jang s’intéresse à la littérature. Il pense à devenir copiste à son tour. Mais peu à peu, il se rend compte des dangers de la diffusion d’opinions différentes du gouvernement…

🙂

Corée, XVIIIe siècle. Le petit Jang vit seul avec son père, copiste. Un métier pénible, à l’époque : rester agenouillé toute la journée, jusque tard le soir. Un jour, Jang le voit revenir à la maison roué de coups. Il assiste à sa mort et devient orphelin, alors qu’il n’a que 8 ans.

Le libraire le prend sous son aile et en fait son commis. Et, au fil de ses distributions, Jang s’intéresse à la littérature. Il pense à devenir copiste à son tour. Mais peu à peu, il se rend compte des dangers de la diffusion d’opinions différentes du gouvernement…

Lire la suite

Armand et Leïla s'aiment. Ils sont tous les deux étudiants aux Sciences Po. Mais lui est issu d'une famille politisée, et elle... a un frère radicalisé revenu du Yémen. Étude du Coran, coupure des communications, interdiction de sortie ! Seule solution pour Armand : aller visiter Leïla... en tchador.

😀

Armand et Leïla s'aiment. Ils sont tous les deux étudiants aux Sciences Po. Mais lui est issu d'une famille politisée, et elle... a un frère radicalisé revenu du Yémen. Étude du Coran, coupure des communications, interdiction de sortie !
Seule solution pour Armand : aller visiter Leïla... en tchador.

Et c'est fou toutes les situations cocasses que l'on peut inventer avec ce motif ! Quiproquos, courses-poursuites, retournements : Sou Abadi utilise toutes les ficelles du Vaudeville, et parvient à coudre un scénario de haute couture. Le but : tourner les extrémismes comme les préjugés en dérision, pour un retour au dialogue. Accrochez-vous, ça décape !

 

ABADI Sou, réalisatrice ; MOATI Félix, LEBGHILL William, acteurs. Cherchez la femme. Mars films, 2017. (1h28).