Aller au contenu

Matthias d'Orgemont, PDG d'entreprise, travaille et baise à fond tous les jours. Son docteur, sa femme, ses amis, tous le lui disent : il court à l'AVC. Mais c'est sa secrétaire qui claque avant lui. Sous le choc, Matthias part pour le dernier stage de récupération dont il a entendu parler : "Libère l'esclave en toi". Détox, slow life, deux semaines dans les montagnes, et il compte bien repartir. Mais ce stage s'avère moins détente que prévu...

Habitudes citadines versus nature, esprit d'entreprise versus mode de vie beatnick, le contraste est bien marqué. Et avec ses personnages encrés sur des décors sépias, le rendu graphique est saisissant. L'histoire nous laisse sur notre fin, on ne sait pas bien où on va... Vivement le deuxième tome, on verra bien. Dans tous les cas, on se régalera, les paysages sont tout simplement époustouflants !

JIM. GALLO, Antonin. Détox [Tome 1 :] Le déni. Bamboo éditions, 2019. ISBN 9782818966760

"Mucachi, mucachi... Il y a bien longtemps... Dans un lointain village..."

Voici le décor planté sous le kiosque de Saint-Martin-Bellevue. Sortis d'une boîte en papier, des contes traditionnels japonais ont plané au-dessus des oreilles des petits et des grands. 13 enfants et 14 adultes, ce sont 27 personnes qui ont fait le déplacement depuis Thorens, Aviernoz, et Chavanod. Mais les martinerois étaient les plus nombreux.

C'est Nadège Jiguet-Covex, conteuse-manipulatrice, venue d'Albertville, et représentante de la compagnie Najico, qui a rassemblé et "arrangé" ces histoires. Un arrangement aussi précis et vivant que celui d'une musique ! Une symbiose envoûtante avec ses marionnettes de tissus et de papier...

Le pêcheur Urashima se lamente d'avoir perdu sa tendre princesse alors qu'il avait passé 400 années de fête auprès d'elle sans qu'il ne s'en rende compte. Mais déjà un autre conte suit, suggéré par un origami pioché par un enfant. "Qu'est-ce que c'est ? - Une baleine !" Et nous voici emportés, de la cabane d'une sorcière à la fameuse île-baleine, d'éventails magiques à aiguilles ayant pouvoir de vie ou de mort... Et c'est ainsi que les oreilles restent pendues aux lèvres, pendant plus d'une heure, jusqu'au dernier mot.

Vous en voulez plus ? Ce n'était que le 37e spectacle sur 61 ! Celui-ci fait partie du festival Bib'en scènes, organisé par Savoie-Biblio, bibliothèque départementale de prêt de la Savoie et de la Haute-Savoie. Danse, cirque, théâtre, lectures musicales, concerts, cinéma, autant vous dire que le programme sera aussi riche et varié que le nombre de bibliothèques municipales qui participent ! Toutes les infos sont sur la page "Action culturelle" de Savoie-Biblio. Sur la commune de Fillière, trois évènements doivent encore avoir lieu. Vous pouvez les retrouver sur la page www.commune-filliere.fr/bibliotheques.

Prochain rendez-vous : à Thorens-Glières, le samedi 5 octobre, 18h, pour deux prestations sur le thème de la glace.

Texte proposé au Dauphiné, quotidien du Sud-Est.

Tous les quatre ou cinq ans, à la fin août, les hauts-savoyards sont ASSAILLIS par des prunes particulières : les cul-pòlets. Le sol est bleu au pied des pruniers. Il en pousse tant que Carrefour se retrouve à court de confisuc ! Et lorsque des amis s'invitent et que l'un d'eux se précipite pour annoncer "j'amène le dessert !", il n'y a plus de suspense.

Les cul-pòlets (ou cul-pollets), ce sont des mini-quetsches, ben, en forme de cul de poulet. Il n'en pousse que dans la région. Sur place, les habitants ne savent plus quoi en faire. Mais à 50km de là, vous pourrez en goûter pour 3,50€ le kilo ^^