Aller au contenu

Âge tendre

Dans un futur proche, Valentin fait son service civique obligatoire dans une maison de retraite particulière : une unité mnémosyne. Une unité mnémosyne accueille des personnes âgées atteintes d'Alzheimer dans l'ambiance qui correspond à leur jeunesse. Par exemple, Valentin travaille dans la section années 60.
Valentin : je travaille dans la section années 60.

L'environnement est complètement simulé. Les occupants habitent des chambres donnant sur une rue Georges-Perec, complètement aménagée à l'intérieur du bâtiment. Des affiches psychédéliques recouvrent les murs. Un soleil artificiel se lève et se couche (c'est-à-dire qu'il fait son chemin sur un rail d'Est en Ouest, puis dans l'autre sens en moins fort pour simuler la lune). Il y a même une pluie qui tombe une fois par mois, et un arrêt de bus. (Je n'ai pas le temps de vous expliquer à quoi sert l'arrêt de bus.)

Arrivé dans cette unité, Valentin se voit attribuer la mission de répondre à une résidente qui avait participé à un jeu-concours proposé dans un magasine de Salut les copains ! Elle était sensée avoir gagné le deuxième prix : une dédicace de Françoise Hardy. Mais Valentin trouve ça trop cruel de lui refuser le premier prix : pour votre anniversaire, Françoise Hardy vient jouer votre chanson préférée chez vous ! Il lui écrit qu'elle a gagné ! Il a jusqu'au mois de juillet pour trouver une solution...

SPOIL

En fait, ce pitch n'est qu'une ficelle secondaire de l'intrigue. L'auteure met même ses gros sabots : Valentin s'habille en robe Courrèges, apprend la guitare, joue dans la rue, on sait d'avance que c'est lui qui va jouer avec brio la chanson préférée de Mme Laurel à la fin de l'année.

Non, l'intrigue principale, ce sont les deux histoires parallèles de Valentin et Sola Perré, sa tuteure de SerCi. Lui, son père a quitté sa mère pour une fille plus jeune, plus radieuse. Elle, a aimé un homme de dix ans de plus qu'elle, qui s'est marié, a eu des enfants, et a gardé son amour secret jusqu'à ce qu'ils se rencontrent à nouveau. Valentin désapprouve, mais ne peut s'empêcher de suivre la narration des épisodes de leur vie amoureuse. Est-ce juste qu'il pardonne à son père ?
Valentin : non.
Note rétrospective : ... Ben, vous n'avez qu'à lire le roman. Sinon, de toutes façons, vous ne saurez pas à quoi sert l'arrêt de bus.

J'ai adoré lire ce livre. Tout y a une importance touchante : les gestes d'attention, la magie 60's confrontée à la dure réalité, la façon de s'attarder sur l'histoire de Sola, l'identification de Valentin malgré ses principes... Et puis cette écriture qui ne se prend pas au sérieux ! Top ! 😀

BEAUVAIS, Clémentine. Âge tendre. Sarbacane (Exprim'), 2020. 378 p. ISBN 9782377314652
Ce livre fait partie de la présélection Prix Sorcières 2021 !