Aller au contenu

😀

 

Lucile a 5 ans en 1939. L'âge où personne ne vous explique rien sur la guerre parce que ça ne vous concerne pas, mais où la maîtresse vous fait chanter "Maréchal, nous voilà !" tous les matins. Alors entre deux bêtises, Lucile observe ses parents, apprend à lire pour pouvoir connaître les évènements de la presse, laisse traîner ses oreilles. Une première forme de résistance contre la désinformation des adultes.

Soudain, ses parents chassent leurs locataires, un couple de juifs. Soudain, la mère de Lucile lui annonce sa grossesse. Une grossesse et une naissance bien bizarre... Lorsque "le monstre" naît, c'est une petite fille rousse, alors que personne n'est roux dans la famille ! Mais que se passe-t-il donc chez les parents ?!

Lucile raconte cela à sa petite-fille. Le premier chapitre est dur à traverser, le temps que cette narration indirecte se mette en place. Mais elle laisse place à de véritables sensations : de couleurs, d'odeurs, de sons. De peurs, de joies, de frustrations. Nicolas Michel sait mettre du poids dans ses mots.

Papa a pris ma main dans la sienne et il est resté longtemps immobile, perdu dans ses pensées, perdu dans ses pensées. Moi, j'avais l'impression qu'il soutenait le ciel au-dessus de moi et que rien, jamais, ne pourrait m'arriver."

Des personnages forts, des évènements graves, et une écriture porteuse de sens.

 

MICHEL Nicolas. Quand le monstre naîtra. Talents hauts (les héroïques), 2017. 297 p. ISBN 978-2-36266-180-8

🙂

Voilà une histoire dont on ne parle pas souvent aux enfants : celle du trafic humain dans le monde.

Angelina est née sur l'île de Mayotte, et ses parents avaient tenté avec elle et son petit frère la traversée pour Madagascar. Mais leur propre bateau a coulé, laissant les deux enfants livrés à eux-mêmes à leur arrivée. À 13 ans, Angelina, persuadée que ses parents ont survécu et sont toujours à Mayotte, effectue le voyage dans l'autre sens. Elle abandonne son frère sur la plage, imaginant qu'elle ne part qu'une semaine. Mais à son débarquement, les passeurs la retiennent, affirmant qu'elle doit payer non seulement son voyage retour, mais également l'aller précédent des quatre personnes. La voilà menée en bateau pour plusieurs années de travail, à Madagascar, puis au Liban, et jusqu'à Paris...

Lire la suite

La semaine prochaine, c'est la fête du livre à la MJC de Palente !

C'est la 26ème fois que la MJC de Palente (Besançon) organise une rencontre entre auteurs, classes et grand public autour du livre, pour une semaine. Cette année, le thème choisi est : bizarre, bizarre...

Au programme : des spectacles, des ateliers (création de livres pop-up, illustration sur tablettes, ...), des lectures et des raconte-tapis.

Une soixantaine de classes de Besançon et des alentours ont travaillé sur ce thème tout au long de l'année. Elles ont apporté 48 réalisations, mises en valeur par la scénographe Jessica Scaranello, et exposées par la MJC. L'organisation de la fête a pu être l'occasion pour certaines classes de rencontrer des auteurs ou des éditeurs.

Un salon du livre aura lieu le vendredi et le samedi. 10 auteurs seront présents, tels le fabuleux conteur Pierre Delye, ou l'illustre illustratrice Emmanuelle Houdart.

 

Pour voir le programme, les détails sont accessibles par le menu vertical du site de la MJC. Et pour plus d'infos en direct, n'hésitez pas à consulter la page Facebook de l'évènement !

Thomas Laurent est étudiant en archéologie. Il écrivit ce thriller ésotérique dans cette démarche : partir des croyances populaires pour "examiner" leurs conséquences sur les évènements. Et défaire au passage les préjugés que nous pouvons avoir sur cette période.

Nous sommes au XVe siècle. Morgane, fille d'un prêtre, a une tache de naissance sur le visage et a déjà les cheveux blancs à 20 ans. Pas de doute, c'est une sorcière. Or, le baron de Hurlebosque est frappé de magie noire, retrouvé mort et transformé en monstre abominable. Fait étonnant mais tout à fait logique à cette époque : espérant vaincre le mal par le mal, son fils fait ne fait pas appel à l'inquisiteur mais à Morgane. Sa mission est de retrouver le véritable auteur de ce forfait. Tout en évitant cet inquisiteur, qui disparaît et revient sans cesse, pressant les évènements, comme un cancer.

Alors, ce coupable, sorcier ou bonimenteur ? Et cette héroïne, justicière, ou pion d'un échiquier infernal ?

Lire la suite