Aller au contenu

El Boxeador

Deux histoires, deux destins.

Rafa, "fils de rue". Est hébergé en maison de passe. Est devenu pro à la rage de ses poings. Mais ses proches doutent de lui : la boxe est-il pour lui un moyen de frimer ou une véritable passion ?

Hector, "fils de riche". A toujours tout reçu tout cuit. Son père l'a toujours poussé dans l'athlétisme. Mais alors que tout lui sourit, lui veut faire de la boxe.

Deux histoires, un même combat. Sur le ring, un seul gagnant. Mais dans la vie, tous gagnent à pratiquer.

On peut hésiter à l'achat de cette BD épaisse (206 p.), et au dessin agressif. Effectivement, elle cible un lectorat qui n'est pas réputé pour son attirance pour les livres : les amateurs de boxe. Mais elle a tout pour réussir le pari.

Les deux histoires sont à la fois épiques et dramatiques, à la Million Dollar Baby. Tout en sentiments, d'autant plus forts qu'ils sont intériorisés. Être droit dans ses baskets, connaître et respecter l'adversaire. Voici les leçons à qu'apprennent les deux héros, à travers les épreuves du regard des autres et du plaire aux sponsors. Et, pour pousser retranscrire ces idées, les propos et le graphisme sont poussés à l'extrême de l'expressif, quitte à baigner dans la caricature.

Une BD sans concession. Public jeunes adultes.

CAROT, Manolo. DEL RINCON, Ruben. El boxeador. Trad. de l'espagnol. Éditions du long bec, 2018. 1 vol. 103 + 103 p. ISBN 9791092499711