Aller au contenu

Rien ne va plus sous les étoiles

Megara, 15 ans, est fan d'astronomie. Cette année, elle veut réussir le concours proposé au collège, et qui doit avoir lien dans 15 jours : montrer son amour pour l'espace, pour pouvoir décrocher un voyage à Houston, centre des astronautes de la NASA. Son discours est tout ficelé ! Mais elle va devoir surmonter sa peur de parler en public.

Et puis, sa mère part faire de l'humanitaire en Birmanie et la laisse avec sa petite sœur d'un an. Comme ça, du jour au lendemain. "Emmène Elsa chez papi et demande-lui de la garder. Tu pourras rester chez lui, toi aussi. Je reviens dans deux semaines, ça va passer vite !". Problème : le grand-père est aussi inconscient que la mère...

L'esprit du loufoque tient jusqu'au bout, avec des personnages hauts en couleurs : la petite Elsa et ses bêtises de tout-petit, le grand-père à la fois sage et totalement bordélique, l'élève concurrent redoutable et craquant, le prof enthousiaste et son atelier biscuits... Avec eux, chaque évènement quotidien devient une aventure délirante. Un procédé qui permet de décupler chaque émotion : angoisse et colère, amitié et amour.

Ce que j'ai bien aimé, c'est la façon dont Meg parle de sa passion à son entourage. Au début, ça la met à part : depuis longtemps, c'est acquis, Megara est une geek et une bizarre. Mais peu à peu, elle se trouve obligée de parler aux autres collégiens de son futur discours, et, parce qu'elle ose briser la glace, ils sont réceptifs et bienveillants.

Et puis, ces moments de monstration des constellations à Elsa ! De belles scènes de transmission. C'est pour ça que je trouve le titre original plus inspiré : "Stargazing for beginners", "Observation du ciel étoilé pour les débutants".

Le livre a reçu un superbe accueil à sa sortie, en Angleterre, en avril 2017, aussi bien auprès de la presse que des lecteurs. Je ne sais pas s'il aura autant d'impact en France, mais en attendant, j'ai pris grand plaisir à le lire !

 

MCLACHLAN, Jenny. Rien ne va plus sous les étoiles. La Martinière jeunesse, 2018. 355 p. ISBN 978-2-7324-8778-6

À paraître le 16 août 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *