Aller au contenu

Mon père est un prince

Les univers de l'école et de la maison apparaissent dans leur quotidien à travers des anecdotes qui parlent aux enfants. Et ils peuvent y comprendre deux expériences...

🙂

Violette est une petite fille qui a du caractère. On commence à se moquer d'elle à la cour de récré ? Elle inverse la situation, et invente tout pour se faire admirer ! Oh, elle  tient très bien son rôle, elle a du bagou. Mais bien sûr, ses camarades vont très vite se rendre compte que son mensonge ne tient pas debout.

Aussi n'allez pas vous fourvoyer, il ne s'agit pas d'une éloge aux papas. (À éviter  si c'est à utiliser pour la fête des pères, ce serait hors-sujet).

C'est un bon livre. Il ne m'a pas du tout plu personnellement dans son écriture, mais tout y est pour toucher les enfants. Les univers de l'école et de la maison apparaissent dans leur quotidien à travers des anecdotes qui leur parlent (le chat, le garçon du fond de la classe trop craquant, la classe divisée en deux bandes : les moins-K-rien et les paKomléZôtres...). Et ils peuvent y comprendre deux expériences : commencer à distinguer ce qui est crédible de ce qui ne l'est pas, et comment s'identifier dans des groupes (s'intégrer ou s'en démarquer ?).

ROUMIGUIÈRE, Cécile ; CHAIX, Carole. Mon père est un prince. A pas de loup, 2017. 46 p. ISBN 978-2-930787-28-2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *