Aller au contenu

Les intraterrestres

😀

Vous est-il déjà arrivé (sait-on jamais), d'ouvrir votre tiroir à chaussettes (jusque-là tout va bien), d'y trouver toutes vos chaussettes (normal), toutes dépliées (aaaah ?!), aplaties et bien rangées (étrange...), avec une chaussette de chaque manquante (là, on tique !), et en prime, un sou déposé là (what the hell?).
Pas de doute, vous avez été visité par les intraterrestres.

Les intraterrestres sont de petites créatures malodorantes, bêtes et grégaires. Elles assassinent l'orthographe, et récoltent les chaussettes pour pouvoir atteindre le ciel. Et lorsque l'on a un professeur tatillon qui vous assène 8 heures de colles dès qu'il vous trouve avec deux chaussettes dépareillées, mieux vaut se débarrasser de cette engeance rapidement.

Voilà en quoi consiste l'histoire de Titouan Châtaigne et de ses 6 amis.

Manu Causse n'écrit pas. Il joue.

Il commence son récit à la Lemony Snicket (les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire), et dérive vers une légende à la Terry Pratchett (les ch'tis hommes libres, ou n'importe quel autre de ses contes avec des petits bonshommes). Le tout saupoudré d'une littérature totalement inventée, Junior Jones de l'espace, qui inspire sans cesse notre héros.

Il tord l'orthographe et les typographies, fait faire des détours à la narration, et montre un champ d'écriture plein de possibles.

Un petit extrait ?

 - Rosin ! Lança soudain Titouan Châtaigne d'une voix blême. Rosin, tu as dit quoi ?

- J'ai dit "Si on jouait à Junior Jones..."

- Non, pas ça. Avant !

- Euh... Je sais pas. Ah si, j'ai dit : "Et le voilà en sécurité avec nous, pourvu qu'il ait refermé le vortex derrière lui." Et comme je parlais de toi, je devrais dire "et te voilà en sécurité pourvu que tu aies fermé le vortex derrière toi."

- Et... comment tu fais ça ? interrogea Titouan Châtaigne.

- Je change les pronoms personnels. Au lieu de dire "ils", je dis "tu", et...

- Il ne te parle pas de ça, banane ! intervint Louisa. Titouan demande comment on referme un vortex mécanogalactique.

Hector se tut, un peu fâché de s'être fait traité de banane. Alexis vola à son secours :

- C'est très simple. Comme dans Junior Jones de l'espace, il suffit de...

Chloé lui coupa la parole :

- Mais Titouan n'a pas terminé le numéro de septembre de Junior Jones de l'espace.

- Il ne sait donc pas qu'il faut refermer derrière soi un vortex mécanogalactique, acheva Mathilde. Ni même comment on s'en sert. Ce qui fait que...

D'un seul coup, tous se turent. Ils étaient livides, et Titouan Châtaigne comprit que quelque chose de grave, de très grave, était en train de se passer.

Un roman court, rapide à lire, et truculent !

 

CAUSSE, Manu. Les intraterrestres. Talents hauts, 2017. 156p. ISBN 978-2-36266-205-8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *